Dirigeants

Le bien-être au cœur des nouvelles méthodes de management d’entreprise

Le bien-être au cœur des nouvelles méthodes de management d’entreprise

Pendant trop longtemps, on a considéré que des règles strictes, un cloisonnement des activités et des espaces, de longues séances de travail entrecoupées de pauses courtes, étaient les meilleurs moyens pour favoriser la productivité. À tort. Avec l’émergence et le succès sans précédent de star-tups comme Facebook ou Google, de nouvelles méthodes de management favorisant le bien-être et la cohésion ont été mises au point.

Des méthodes plus humaines, où le loisir et l’activité quotidienne s’entremêlent, où les espaces de travail sont, comme les tâches effectuées, dématérialisées (télétravail, travail nomade). L’entreprise n’est plus seulement le lieu où l’on exerce son métier, mais également celui où l’on pratique son sport, s’amuse entre amis, expérimente de nouvelles activités : un lieu de vie à part entière.

Des locaux pensés et aménagés pour le bien-être des employés

Architecture, aménagement, type de bureaux, lieu de pause, rien ne doit être laissé au hasard pour maintenir la motivation de ses collaborateurs. Bien sûr, il n’y a pas de règles immuables, mais il semblerait par exemple que les bureaux fermés soient plus propices à l’épanouissement des salariés que l’open Space. En effet, ainsi, chacun dispose d’une certaine intimité, d’une zone de confort personnelle, protégée du brouhaha permanent qui peut favoriser le stress et des maux de tête.

Les locaux peuvent également être agrémentés de plantes diverses, décorés de couleurs et de motifs dynamiques ou apaisants en fonction des zones concernées (travail, pause).

Certains vont même encore plus loin aujourd’hui, avec les open Space dynamiques, avec brises vues amovibles ou espaces sans bureaux fixes. Un moyen de casser la hiérarchie traditionnelle au sein de l’entreprise, d’optimiser l’espace et de favoriser le travail en équipe.

Des loisirs au sein de l’entreprise (sport, baby-foot..)

De même, aujourd’hui, la séparation entre le temps de pause et d’activité est de moins en moins claire. L’activité en dehors de ses heures de travail propres se généralise (en 2016, 37% des actifs utilisent leurs outils numériques professionnels hors de leur temps de travail), tandis que le temps concret de travail en entreprise diminue, au profit d’activités diverses, de colocs, de séminaires…

Par exemple, il n’est pas rare de voir aujourd’hui des employés jouer au baby-foot, au tennis de table, sur leurs heures effectives de travail pour se détendre. De plus en plus d’entreprises mettent à disposition de leurs employés des salles de sport, pour leur éviter le déplacement et la concentration de personnes dans ces lieux à certaines heures. Les salariés ont donc plus de temps libre pour eux, mais aussi pour leur entreprise.

Pour quels résultats ?

 

La cohésion d’équipe

Ce sont les start-ups qui ont lancé la mode d’organiser des tournois de baby-foot, de tennis de table, par exemple, peut être un excellent moyen de favoriser à la fois l’émulation et la compétitivité entre les collaborateurs. Ce type d’activité permet également d’entretenir une ambiance conviviale au sein d’équipes de travail. C’est un outil de management qui peut donc s’avérer très utile.

L’émergence naturelle de leaders

De plus, ces activités permettent à certaines personnes d’affirmer plus aisément leur caractère. Un bon manager doit pouvoir, au travers de ces moments de partage, reconnaître les profils différents qu’il a sous son autorité, et s’adapter à chacun.

Une reconnaissance « productive »

Enfin, un employé heureux, ou du moins satisfait, est un employé avec une motivation redoublée. Il fera d’autant plus d’effort pour son entreprise, s’il ressent que son travail est apprécié et récompensé.

Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dirigeants

Plus d'articles dans Dirigeants